• Aujourd'hui c'était ma première sortie seule et à pied !

    Jusqu'à présent je m'étais toujours faite conduire partout où je devais aller. Ça fait un peu princesse mais clairement après une semaine de ce train de vie je rêvais de pouvoir aller quelque part à pied. Alors aujourd'hui j'ai décidé de sortir seule. Oh pas loin, au bout de la rue, 15 min de marche je crois, mais déjà on m'a mis la pression :
    - "Ne prend pas de sac, un peu d'argent mais rien de trop précieux, prend un portable et nos numéros au cas où tu ai un problème..."
    Alors forcément je flippais un peu.

    Mais tout s'est très bien passé. Je n'ai pris que 12 000 francs congolais (environs 10 €) et mon appareil photo. J'ai marché 30 minutes et j'étais contente. J'ai même pu prendre quelques photos !!!


    Ah oui, parce qu'ici rien que prendre des photos c'est compliqué. Tout ce qui un peu officiel faut oublier (frontière, bâtiments présidentiels...), et même pour le reste c'est pas toujours évident. Et ils comprennent pas très bien pourquoi je veux faire des photos :
    - "Mais c'est pas beau ça, il n'y pas grand de beau à voir à Kinshasa tu sais !"
    Bah oui je sais, mais je ne cherche pas que à prendre ce qui est beau en photo, je veux aussi prendre ce qui est Kinshasa, la réalité aussi moche qu'elle soit. Je veux prendre la rue, les gens, bref la vie. Du coup quand je peux je prends des photos en douce sinon je demande. Et pendant LA BALADE j'ai osé et … ils ont dit oui. Mes premières photos de la rue :-)

    Au Congo il m'en vraiment peu pour être contente : 30 minutes de marche et des photos.


    1 commentaire
  • Ici les règles à respecter semblent un peu différentes au code de la route que nous connaissons en France.

    Tout d'abord il est autorisé :
    - de téléphoner en conduisant
    - de dépasser une ligne blanche continue
    - couper la priorité aux autres usagers
    - rouler avec une voiture pourrie
    - de ne pas mettre son clignottant pour tourner, ils utilisent plutôt le klaxon pour signaler ce genre de manoeuvre (voir plus loin)
    - d'accrocher les autres véhicules

    Il est conseillé :
    - de ne pas s'arrêter si on accroche un autre véhicule
    - de ne pas s'arrêter aux stops, sinon jamais tu ne passera
    - doubler quand on peut
    - doubler par la droite parce que tout le monde roule au centre là où la route est en meilleure état
    - de klaxonner quand on veut effectuer à peu près n'importe quel manoeuvre (dépassement, tourner, s'arréter...)
    - de ne pas s'arrêter aux poste de police qui sont surtout là pour vous prendre de l'argent

    Il est obligatoire :
    - de respecter toutes les régles ci-dessus sinon tu risques de mourir...


    2 commentaires
  • Jeudi 9 décembre 2010, arrivée dans un autre monde... L'Afrique, y a pas à dire, c'est autre chose.

    Déjà à l'aéroport... Non. Tout à commencé à l'ambassade même.
    Pour le Congo il faut un visa donc il faut constituer un dossier qu'il faut déposer à l'ambassade. Alors pour le dépôt de dossier c'est mardi ou vendredi et que le matin, Ok. Une fois sur place on m'apprend qu'il faut prendre rendez-vous. Ah bon ? et ben c'était pas écrit sur le site ça. Bref j'appelle donc de la queue devant l'ambassade j'ai un rendez-vous immédiatement – c'était bien la peine d'appeler tiens ! Par contre il ne suffit pas d'avoir un rendez-vous pour pouvoir entrer. Il y a un système de file d'attente assez obscur. Visiblement il faut parler d'une certaine manière ou dire une phrase bien particulière aux gens de la sécurité et on peut entrer. Ne connaissant pas ces astuces j'ai poiroté 1h devant avant d'entrer. Une fois à l'intérieur il y a de nouveau une file d'attente au guichet avec ce même système obscur de gens qui passent sans attendre... Sinon mon dossier complet est passé sans problème.

    A l'aéroport rebelote. Mon papa m'ayant gentillement amené, on est arrivé plus de 2h avant le décollage. Il y avait déjà foule et encore une fois un système de queue un peu particulier où certaines personnes pouvaient passer devant les autres... Et les bagages, waou, les bagages des valises bourrées au max et des sac plastique à n'en plus finir en cabine. L'enregistrement à pris beaucoup de temps, ça doublé de a neige qu'il y avait en France l'avion à décollé avec plus d'une heure de retard.

    Une fois arrivée à Kinshasa, j'ai vaguement suivi la foule et mis suis retrouvée à la fin de file d'attente devant des guichets : expatriés et nationaux... Je suis ni l'un, ni l'autre, je suis touriste étrangère mais pas expatriée... Bon tant pis on prend celle là. Une fois devant le mec, passeport, visa, carnet de vaccins OK et là on me demande mon adresse...
    - "Bah j'en sais rien moi, chez mon cousin quoi..."
    Heureusement un des employés de mon cousin m'attendait et il a pu venir à mon aide. Puis ce mec, Sébastien que je ne connaissais ni d'Ève ni d'Adam, m'emmenne à une voiture où m'attend un chauffeur, me prend mon billet d'avion et va me chercher mes bagages (que lui n'a jamais vu hein ? Mes bagages...). Moi naïvement je demande :
    - "Mais c'était pas plus rapide que j'aille chercher mes sacs moi-même, parce que je les connais moi."
    Et là le chauffeur s'est simplement fichu de moi et a rigoler : Une blanche prendre ses bagages ??? Ah non, OK. Apparemment je me serai faite embêter par des Congolais qui m'auraient demander de l'argent. Bon si c'est plus simple comme ça, je voudrais pas rompre avec les traditions...30 minutes plus tard ce Sébastien revient avec mes bagages :-). Et c'est parti pour 1h de route, direction la maison de mon cousin. Et là waou encore. Pas ou très peu d'éclairage public sur les routes, des centaines de gens dans la rue, qui se baladent, ou papotent assis autour de la lueur d'une lampe un peu misérable. Des routes heu... excusez l'expression mais leurs routes c'est de la merde, y a vraiment pas d'autres mots, le code de la route est plus qu'approximatif et leurs voitures c'est des poubelles (et encore je suis limite gentille en disant ça). Comme on m'a dit après tout ce qui ne roule plus en Europe et dans le reste du monde c'est rapatrié ici. Mon premier trajet en voiture à donc était un peu chaotique mais finalement on s'y fait.

    Premier contact avec l'Afrique surprenant et pas si loin des clichés que l'on se fait.


    votre commentaire
  • il y a un an j'arrivais à Wien - Kaiserstrasse - il faisait beau !


    votre commentaire
  • Me voici de nouveau à l'aéroport sur le chemin de retour.
    Mon voyage était bien sympathique, je suis ravie d'avoir été voir à quoi ressemblait ce pays étrange mais clairement pas mécontente de rentrer.

    D'ailleurs leur aéroport c'est une grosse blague.

    Avant même de t'enregistrer au guichet tu passes des rayons X, mais la sécurité ne regarde même pas l'écran (le mec est payé à rester assis sur une chaise en cuir tournante et à mater les filles en gros).Juste avant la zone d'embarquement tu repasses des rayons X - au cas où ils n'auraient pas regardé l'écran lors du premier passage - mais encore une fois le type ne regarde pas son écran... Au moment de passer, je demande s'ils veulent que je sorte mon ordi du sac (comme on me le demande dans tous les aéroports jusqu'à présent). Le mec me demande combien j'en ai. Je réponds un (alors que ça me démangeais de dire "Bah 4, je fais un trafic et tout ça tient dans mon Eastpak abruti!"). Et il me répond "Bah non ce n'est pas la peine de le sortir" je peux passer... Ca aurai changé quelque chose si' j'en avais eu plus ? Les mecs sont vraiment là en tant que figurant j'ai l'impression.

    Sinon quelques questions restent après ce voyage en terre musulmane

    • Si l'alcool et le porc sont interdits pour quoi trouve-t-on des préservatifs ?
    • Comment font deux femmes entièrement voilées pour se reconnaitre quand elles se croisent ?



    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique