• Ce week-end j'étais donc à Budapest - capitale de la Hongrie (je précise parce que pour moi c'était pas évident au départ) et c'était bien.

    Vendredi matin départ en car pour Budapest à 8am. Arrivé là-bas vers 12h, rapide visite guidée de la ville en car, le chauffeur nous laissait 10 min devant chaque grands monuments, ce qui nous a vraiment fait l'effet des cars japonnais "Allez tout le monde descend, Sourire, photo devant le momument et on remonte". Le soir diner puis Boite.
    Le lendemain visite de Pest à pied (Ah il faut préciser que cette capitale est en fait composée de 2 villes Buda et Pest coupé coupés par le Danube), c'est à dire qu'on a marché environ 5h (Arg mal aux petons). A 15 h visite du parlement dont l'architecture est inspirée du parlement Anglais - le truc à côté de Big Ben vous voyez ? - (la classe !!!).
    Le soir il y avait de nouveau une boite mais nous on a joué les rebelles et on est allé joué au bowling avec 2 américains et un chinois (en même temps je sais pas pourquoi je précise leurs nationalités, ça ne change rien au jeu).
    Dimanche : Spa. Budapest est très connu pour ses bains et spa et donc dimanche on y a passé la journée. Sauf que moi quand on me dit "bain" je m'imagine dans bassins à l'intérieur avec de l'eau de source qui se rapprocherait de la thalasso thérapie et en fait non. Y a effectivement des bassins à l'intérieur (à toutes les températures : 24°, 25°... 34°, 38°...), des sauna et des bassins d'eau froide à côté, mais surtout y a des grands bassins à l'extérieur - qui rappelle la piscine sauf qu'on à pied presque partout - et que moi j'avais pas du tout prévu qu'il allait faire ultra beau et donc j'ai cramé.

    Comme je sais que vous vous inquiétez beaucoup pour moi, je vous rassure, je vais bien sauf que j'ai mal quand le dois porter des choses sur le dos.

    Donc Budapest c'est bien, mais avec de la créme solaire c'est mieux...


    votre commentaire
  • Hier aprem, comme tous les mardis depuis début Mars, j'avais un cours sur le développement durable complétement en allemand. Avant de choisir mes cours en langue allemande j'avais quand même pris le soin de demander à mes différents profs d'allemand si j'avais le niveau pour suivre et tous m'avaient répondu que oui étant donnée que je comprend bcp mieux que je ne parle (ce qui vaut pour la majorité des personnes). C'est donc avec peu d'appréhension que j'ai choisi 3 cours qui m'intéressent vraiment en allemand (protection de l'environnement, recyclage des déchets dangereux et étude de cas sur la consommation) en me disant que je pourrai apprendre des trucs intéressant et surtout progresser en allemand.

    Grosse erreur : je ne comprend rien, mais alors vraiment rien. Je passe 4h devant le prof (au deuxième rang si'l vous plait !) à me demander de quoi il peut bien parler... J'arrive à me concentrer la première heure et on va dire que je comprend 20% de ce que le prof raconte mais après je décroche complérement et je me prend à rêvasser... Le seul truc que j'ai appris jusqu'à maintenant c'est le titre du cours !

    Bref hier j'ai commencer à flipper pour le partiel (Arg, je flippe toujours d'ailleurs) et donc j'ai pris mon courage à deux mains et je suis allée parler à un autrichien - qui se trouvait en fait être allemand mais ça on s'en fout - pour demander s'il en savait un peu plus sur le partiel. Je crois que je lui ai dit "Entschuldigung. Wisst du, wann die Prufung ist ?" Et là direct il a répéré que j'étais française et il a été adorable !!!

    Il y a vraiment une certaine classe à être français je trouve et je ne m'en rend compte que depuis que je suis à Vienne. Nous, les français on est repéré à des kilométres à la ronde rien qu'en prononçant le mot "Ich" (ce qui veut dire "Je", c'est à dire que c'est le mot qu'on emploi surement le plus souvent) et direct les gens vont répondre "Ah tu es française ?" et devienne adorable. Parait-il que l'accent français est SEXY, alors que l'accent anglais n'est que cool...

    Je deviens très fiere de mon accent depuis peu et cultive donc mon sex appeal - ce qui pour revenir au sujet de départ ne va surement pas m'être d'une grande aide lors du partiel...


    votre commentaire
  • Il y avait un vendredi dans tout le semestre ou je finissais a 20h c'etait bien evidement celui la. J'ai donc du prendre l'avion a la premiere heure samedi matin : mon avion decollait a 7h, pour y etre 1h30 avant je me suis levee a 4h15. mais la veille j'etais allee en boite et je suis rentree un peu avant 6h du mat : en faisant un rapide calcul je me suis levee le samedi avant l'heure ou je m'etais couche le vendredi. en d'autres termes j'ai vecu une journee (aller en cours et dormir) en moins de 24h... Bref pas besoin de vous dire que le reveil samedi matin etait bien difficile.

    Mais j'ai eu mon avion et 4h plus tard j'etais arrivee chez ma grand-mere.

    14h : le mariage. Deja a la base j'aime pas les mariages mais la c'etait en plus la derniere des cousines qui se mariait, j'ai donc eu droit a toutes les remarques "Et toi qu'en est ce que tu nous invite a ton mariage?" "Et qui est l'heureux garcon?"
    GRrrrrrrrrrrrrr............
    Bref les mariages ont toujours cet effet de me faire prendre conscience de ma situation, et j'aime pas ca.

    Sinon je suis toujours en Angleterre (ce qui explique pourquoi il n'y a aucun accent dans ce texte) je rentre en Autriche mardi et je repars pour Budapest Vendredi matin. Il y aura donc peu d'article cette semaine.


    3 commentaires
  •  Hier soir, comme souvent le Jeudi, je suis allée en boite au Praterdom. Le Praterdom est la plus grosse boite de nuit d'Autriche,  je pourrais vous la décrire (3 salles avec 3 styles musicaux différents, plus une grande salle au centre sans musique mais où il y a un bar et donc on peut se poser et papoter...) mais tout le monde s'en fout probablement... Pour les Autrichiens cette boite est une boite de Beauf (de Prolét comme on dit ici) mais Jeudi soir c'est Ladies Night : 3 € l'entrée et 10€ de conso offert pour les filles, du coup c'est l'un des RDV hebdomadaires des étudiants erasmus (qui n'avons pas grand chose d'autre à faire que sortir). La dernière fois j'ai du croisé une cinquantaine de personnes que je connaissais... Bref tout ça n'a rien à voir avec ce que je voulais dire au début mais c'est une bonne introduction.

    Donc hier j'étais à cette boite mais j'avais aussi eu la bonne idée de faire ma belle et de vouloir mettre des talons du coup à 3h du mat. j'avais les pieds en compote et je me suis donc posée au bar pour attendre les autres avec qui je devais rentrer. A un moment un autrichien vient me taper discute et me propose un verre. Comme j'avais très soif j'ai accepté mais je me doute bien qu'il avait une idée derrière la tête en m'invitant et qu'il ne s'était juste dit que s'il ne faisait pas un geste j'allais mourir de déshydratation... (D'ailleurs maintenant je me demande si on est redevable de quelque chose au mec qui nous offre des verres si on sait dès le début qu'il ne se passera rien entre nous ?) On commence à papoter, j'ai saisi l'occasion pour parler... non baragouiner allemand et à un moment le mec me demande à voir mes mains. Je lui montre et il me dit que je suis lesbienne !!! Heu...

    Comme le mec ne m'intéressait pas je me suis dis que c'était une bonne excuse pour justifier qu'il ne se passerai rien avec moi, mais le mec a commencé me poser des questions indiscrètes...
    - Est ce que j'aime aussi les hommes
    - C'était quand la dernière relation que j'ai eu
    - Si j'assumé bien ma bisexualité / homosexualité

    Bref à la vue de mes mains, le mec à été convaincu que j'aimais mieux les femmes... Je ne sais toujours pas exactement comment réagir à cela ?

     


    votre commentaire
  • (J'aurai bien intitulé cet article "la leçon du jour" mais ça s'est passé hier soir...)

    Leçon n°1 : il est inutile de se maquiller avant d'aller skier.

    Premièrement, étant donné l'allure qu'on a en combinaison de ski il est peu probable qu'on arrive à draguer. Mais alors si on a en plus fait la grosse erreur de se maquiller avant ça devient mission impossible.

    Comme vous pouvez le voir sur la photo, j'ai fait la bourde en allant ski hier soir. C'est Martin (un Autrichien qui est en cours avec moi) qui m'avait invité à une nocturne. Les pistes étaient à environ 2h de route et il a neigé comme j'avais jamais vu avant, du coup tout mon superbe (!!!) maquillage a coulé. L'histoire du maquillage est pas bien importante parce que j'y été clairement pas allée pour draguer qui que ce soit mais je suis senti quand même un peu bête quand je me suis vu dans la glace en rentrant... Je me suis quand vraiment bien amusée (c'était la première fois que je faisais du ski la nuit) même si comparé aux Autrichien je suis une débutante en ski - vous voyez les mecs qui font des compét de ski à la télé ? Et bien visiblement tous les Autrichiens skient comme ça, alors imaginez la pauvre petite banlieusarde qui fait du ski une fois par an et qui est en plus maquillé comme un pot de peinture...


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique